Les phobies

Catherine Rausch de Traubenberg, psychologue, psychothérapeute et psychanalyste à Draveil et à Vigneux-sur-Seine vous explique les phobies.

Une phobie est une peur irraisonnée, très intense et systématique face à un objet, un animal (souris, araignée..) ou certaines situations (être dans une foule, dans un ascenseur, dans un transport public, dans le noir…) qui conduit à un évitement de ce qui évoque l’objet de la peur. Elle se manifeste par une réaction excessive lorsque l’objet phobique est rencontré: peur incontrôlée, sensation de détresse, crise d’angoisse, cris, agitation, fuite. Cette crainte est disproportionnée par rapport au danger réel, et son caractère absurde est reconnu par le sujet (sauf chez les enfants).

Dans la théorie psychanalytique, la cause d’une phobie est un conflit psychique inconscient générateur d’angoisse qui se déplace sur un objet externe, ce dernier symbolisant le conflit. C’est un mécanisme de projection. L’évitement de l’objet permettra d’échapper à l’angoisse. La phobie est dans ce cas une défense contre l’angoisse.

Un traumatisme peut aussi être à l’origine d’une phobie. Dans ce cas, la phobie constitue une forme de protection anticipatoire contre un danger potentiel.

Les phobies sont très fréquentes, elles font partie du fonctionnement du psychisme et sont généralement transitoires, en particulier chez les enfants. Les phobies peuvent aussi être associées à certaines pathologies psychiques (névroses, certaines formes de dépressions…). Elles peuvent parfois entraîner une souffrance importante et une détérioration de la qualité de la vie. Dans ce cas, une psychothérapie permettra de comprendre la cause de l’angoisse à l’origine de la phobie et de résoudre le problème.