La dépression

Catherine Rausch de Traubenberg, psychologue, psychothérapeute et psychanalyste à Draveil vous explique la dépression 


La dépression est considérée comme une maladie à part entière. Elle concerne à la fois le psychisme et le corps car elle a des conséquences sur les rythmes vitaux, la pensée et l’estime de soi.

Elle se manifeste par une perte d’intérêt pour le monde extérieur, une sensation d’épuisement et une apathie générale face aux exigences du quotidien, une profonde tristesse mêlée à un sentiment d’être dans un état incurable. Les personnes en dépression ont la sensation de sombrer dans un univers glacé, sombre, non sécurisant. Ils se sentent paralysés physiquement et psychiquement, ils ressentent très souvent un sentiment de honte et s’auto-dévalorisent.

La dépression est associée à de nombreux symptômes psychiques et corporels : détachement émotionnel avec perte de la capacité d’exprimer amour ou haine, troubles du sommeil (insomnies avec réveils matinaux fréquents ou hypersomnie), troubles de l’alimentation (avec perte ou prise de poids), baisse de la libido, baisse de la capacité à se concentrer, pertes de mémoire. Une dépression peut dans certain cas être masquée par une hyperactivité, une addiction, des conduites à risque, des troubles psychosomatiques, une hypochondrie.


Causes de la dépression:
La première cause de la dépression est une perte actuelle qui peut prendre de multiples formes: deuil, séparation, licenciement, échec d’un projet, perte de son intégrité physique (suite à un accident ou une maladie), effondrement d’une valeur morale comme par exemple une déception idéologique, une défaite militaire après une guerre, l’obligation de renoncer à une valeur morale, une désillusion par rapport à un être aimé…

La deuxième cause est une perte ancienne, le plus souvent inconsciente, plongeant ses racines loin dans l’histoire du sujet et l’enfermant dans une profonde détresse. Dans ce cas, les causes de la dépression ne sont pas identifiées, accentuant le mal-être et le sentiment de culpabilité. Il arrive souvent qu’une perte récente ravive une perte ancienne, déclenchant ainsi la dépression ou l’aggravant.

Enfin, une dépression peut être provoquée par un traumatisme.


Différentes formes de dépression:
Une dépression peut être transitoire, c’est dans ce cas une période de repli sur soi réparateur où la tristesse est présente. La dépression permet alors de se recentrer et de se ressourcer pour se sortir de la situation douloureuse et s’avère être structurante.

A l’opposé, une dépression peut être très grave et destructrice quand la perte n’est ni acceptée ni élaborée, quand on ne parvient pas à mettre en mot ni à donner du sens au renoncement que la perte occasionne, ce qui conduit à une situation d’enfermement. Il y a repli sur soi, rupture avec le monde extérieur et auto-dévaluation pouvant conduire à l’auto-destruction et dans les cas les plus graves au suicide.

Entre ces deux extrêmes, on rencontre toutes les variantes accompagnées des symptômes psychiques et corporels associée.